Je à Angers, 10 mars 2016, Enfance et jeunesse dans l’Algérie en guerre (1954-1962)

Pour ceux qui seraient intéressés par ce sujet , voici l’info sur une JE qui se tiendra à l’université d’Angers

Enfance et jeunesse dans l’Algérie en guerre (1954-1962)

Journée d’étude et de travail co-organisée par l’UMR CERHIO et le programme EnJeu[x]
Luc Capdevila et Yves Denéchère
Jeudi 10 mars 2016 – Maison de la recherche Germaine Tillion – Université d’Angers

Au moment de la guerre d’Algérie, les pouvoirs publics français, civils et militaires, ont vu dans la jeunesse un enjeu politique essentiel. Pour répondre aux actions des mouvements indépendantistes, à partir de 1957-1958 des plans d’urgence – dont celui de Constantine – ont été mis en œuvre. Des mesures en matière de scolarisation et de formation professionnelle et plus généralement d’encadrement par le sport, le travail et les loisirs des jeunes en Algérie, enfants et adolescents, garçons et filles, ont été mises en œuvre dans le cadre de la construction d’une « Algérie nouvelle ». La coordination de l’ensemble de ces actions a été assurée tardivement au sein du Gouvernement général par un haut-commissariat à la jeunesse, avant d’être transférée à l’Education Nationale algérienne.

Programme:

10h00 présentation de la journée : Luc Capdevila et Yves Denéchère

Atelier 1 :
Etat des lieux historiographiques sur l’enfance et la jeunesse dans la guerre d’Algérie

10h15-11h15
« Les enjeux de l’enseignement pendant la guerre d’Algérie »
AïssaKadri, professeur émérite en sociologie, auteur notamment de : Instituteurs et enseignants en Algérie (1945-1978). Histoire et mémoires, Paris, Karthala, 2014
Echanges
11h15

11h30-12h30
« Les engagements des étudiants pendant la guerre d’Algérie »
Pierre-Jean Le Foll-Luciani, docteur en histoire contemporaine, auteur notamment de : Les juifs algériens dans la lutte anticoloniale. Trajectoires dissidentes (1934-1965), PUR, 2015.
Echanges

Atelier 2 :
Deux recherches en cours réunissant chercheurs et acteurs/témoins

14h00-15h15
« Le Service de Formation des Jeunes en Algérie à travers l’expérience des monitrices en Algérie »
Luc Capdevila, professeur d’histoire contemporaine, Université Rennes 2-CNRS CERHIO et Colette Garcia Arnardi, présidente de l’Association Nationale du Service de Formation des Jeunes en Algérie, ex monitrice SFJA en 1960-1962.
Echanges

15h30-16h45
« Histoire et mémoire des colonies de vacances d’enfants algériens en France pendant la guerre »
Yves Denéchère,professeur d’histoire contemporaine, Université d’Angers-CNRS CERHIO et
Francis Renaud, organisateur d’une colonie de vacances à Vertou en 1959 et 1960.
Echanges